Interview – Simon de Tribords.com

Hello Simon, peut-tu commencer par te présenter ?

Bonjour les gens et lecteurs attentifs ! Blogueur depuis maintenant 4 longues années, je suis avant tout spécialisé dans une discipline haute en couleurs : le référencement naturel.

Je suis devenu adepte de cet art délicat après avoir travaillé deux années à l’agence web TXCX qui éditait à l’époque les sites e-commerce Espacemax et Vitrines Parisiennes : le monde de la mode #fashion étant très concurrentiel, se démarquer passait obligatoirement par les moteurs de recherche. En quelques années c’est devenu ma passion, ainsi que le plaisir de blogueur qui est né en parallèle …

Comment as-tu commencé à Bloguer ?

Au départ je suis parti de l’idée de partager simplement mes découvertes insolites, déco ou autres au fil du surf. C’est pourquoi les tous premiers articles sur Tribords, qui en compte aujourd’hui plus de 3000, sont un peu laconiques ; ce sont avant tous les photos qui parlent d’elles-même, accompagnées d’un petit texte et toujours d’un lien vers la source originale.

Bien avant que l’on parle de « curation », c’était en quelque sorte un Pinterest avant l’heure … Il me semble que c’est la notion de transmission, de partage, qui est la plus importante dans le blogging. C’est d’ailleurs dans cet esprit que s’est forgé le concept du blog, carnet numérique où les liens sont commentés avec deux trois mots.

Qu’est-ce qui te plait dans le monde du Blogging finalement ? Au passage, as-tu monétisé ton blog, comment ?

J’aime bien entendu la phase de la découverte, c’est à dire quand l’idée d’un nouveau billet émerge. Elle est fondamentale parce que c’est à ce moment là que l’énergie, et donc la capacité à séduire le lecteur, sera à son potentiel le plus optimal. Les blogueurs qui relayent des informations dont ils n’ont rien à faire ne participent pas de cet état d’esprit où l’intuition et l’inspiration tiennent une place prépondérante.

Ce que j’aime aussi bien évidemment c’est de provoquer la discussion ; pour cela il faut nécessairement avoir quelque chose à dire et surtout apporter son regard, son point de vue … Il fut un temps où Tribords était monétisé via Adsense à la manière de beaucoup de weblogs « divertissements » à succès et où je faisais de très bons chiffres, au delà de 3000 euros par mois. Désormais je suis devenu beaucoup plus professionnel dans mon approche du référencement et je me consacre à des clients qui ne me laissent plus beaucoup de temps pour bloguer et peaufiner ma stratégie.

C’est là le plus important : une attention quotidienne au projet d’un blog est la clé du succès pour gagner de l’argent. Maintenant que j’ai diminué mon rythme de publication, le trafic autant que les revenus sont moindres ; je suis donc passé en mode « e-réputation » en faisant davantage de la publicité pour moi que pour les vendeurs de savonnettes aux herbes de Provence !

Tu as des objectifs avec Tribords ? Un objectif final à atteindre ?

En fait j’ai toujours eu un objectif avec Tribords : en faire un blog unique dans son genre, avec une communauté solide et impliquée. Cela ne se fait pas facilement parce que pour cela, de mon coté, il faut que j’y passe beaucoup de temps, à être réactif. On peut dire qu’avec plus de 5500 fans sur Facebook il y a du potentiel, cela dit je serais surtout très heureux de former une rédaction plus solide, avec plein de contributeurs, pourquoi pas des gens issus du milieu SEO … Exclu : je suis même en train d’étudier (seul dans mon cerveau) l’idée de faire un « blog SEO collaboratif » … mais chut !

Des conseils à donner aux autres blogueurs ?

Je conseille à tout le monde d’aller commenter chez les autres le plus souvent possible, histoire de tisser des liens qui font du bien. Cela permet aussi de découvrir les billets, les idées des autres et de se faire connaître de manière totalement naturelle et décontractée. Les blogueurs sont des gens furieusement amicaux qui sont très enclins à discuter avec tout le monde : ils sont quelque peu lassés des spamcos dans leurs commentaires et aiment les vrais gens avec de gros morceaux d’humanité dedans !

Merci Simon, à bientôt !

Retrouvez Simon sur Tribords !

Laisser un commentaire